vendredi 2 août 2013

test comparatif : poulet rôti maison ou poulet rôti prêt à manger ?

Comme beaucoup, tous les étés je cède au poulet rôti prêt à manger que l'on peut trouver sur les étals des bouchers, supermarchés, ou même marchés.

C'est vrai que c'est bien pratique de ne pas avoir à cuisiner, surtout en ces fortes chaleurs, 30° tout au long de la journée, alors avec un four en marche c'est le sauna assuré.

De plus avec 3 gaillards d'adolescents, qui mangent, matin, midi et soir, le poulet entier reste un bon plat apprécié de tous, pour peu qu'il soit conséquent bien sûr.

Donc, aujourd'hui un petit test entre un poulet rôti à la maison et un poulet rôti prêt à manger.

Pour comparer exactement les mêmes produits, il va de soi que les qualités de poulet ont été les mêmes à savoir, un poulet d' 1k500 de qualité supérieure, poulet fermier dirons nous.

1) Tout d'abord, commençons par le poulet prêt à manger : on en trouve de toutes sortes, du 1er prix au poulet fermier label rouge, en conséquence les prix varieront tout autant, de quelques euros, à 15, voire 20 euros le poulet cuit.

Pas la peine de parler poulets 1er, je n'en mange pas même  pour des plats mijotés, alors de là à l'acheter tout prêt, ce n'est même pas la peine.

Donc j'achète le plus souvent un poulet de qualité supérieure, en supermarché les prix sont un peu moindres que sur les étals de marché, la qualité est quasi identique.

Une rôtisserie qu'elle soit utilisée en supermarché ou sur les marchés est la même, après je me dis qu'en supermarché, ou en boucherie, les bouchers peuvent avoir du matériel peut être plus professionnel, à savoir une cuisson plus rapide, une chaleur plus puissante etc ce qui nous permettra d'en acheter à tout moment de la journée.

Je ferai qu'une seule remarque là dessus c'est sur le sachet, quand il est indiqué que l'on peut réchauffer le poulet directement au four, là je ne suis pas d'accord, déjà sur le sachet il est indiqué en tout petit "chaleur maximale 100°" , ce n'est pas beaucoup, alors à coup sûr, je n'ai pas dû être à la seule à mettre fait avoir après avoir mis le sachet au four à 180°, car du coup, celui ci a littéralement fondu, alors imaginez au micro ondes

Alors un conseil : rien de mieux que de sortir le poulet, le découper (les poulets sont généralement bien cuits, ce qui permet une bonne découpe), et de le réchauffer à feu doux dans une poêle, ou sinon de le déguster sans réchauffage, ces sachets permettant quand même de conserver la chaleur du poulet cuit.





Au final, j'aime ce poulet de cette enseigne de grande surface car il est épicé à point, certes un peu plus gras qu'un poulet traditionnel, mais bon quand on est pressé, ou pour un pique nique, cette préparation est bien, et sera quand même bien meilleure que d'autres préparations industrielles.

Pour un repas léger il suffira alors de ne manger que le blanc de poulet.

2) Maintenant, passons au poulet rôti façon maison :




 - Tout d'abord, son  prix variera aussi de sa qualité et lieu d'achat, entre 5 et 7 euros le kilo pour des poulets standards de grandes marques, compter 10/12 euros le kilos pour un poulet de boucherie, plus cher à l'achat qu'en grandes surfaces mais comme bien souvent, ces poulets fermiers sont plus gros (souvent 2 kg par pièce), cela permet ainsi de faire plusieurs repas avec même avec 3 affamés à la maison.

- D'autre part, les poulets fermiers de boucherie étant quand même des poulets produits de manière différente, avec un temps d'élevage plus long, et de meilleures conditions, ces poulets ne perdent pas d'eau à la cuisson, et ont ainsi une chair bien plus ferme.

- C'est pour cela que pour un poulet rôti je choisis toujours un poulet de qualité par rapport à un plat cuisiné à base de poulet, comme le poulet basquaise, ou un poulet au curry,où je m'orienterai plus vers des poulets standards à prix moins onéreux.

- C'est sûr que le poulet à rôtir demandera un peu plus de préparations comme le vider, mais maintenant les bouchers les préparent déjà prêt à cuire, le saler, le poivrer


- puis prendre en grand plat au four, y mettre le poulet avec un petit fond d'eau,

- Comme je le disais précédemment, ces poulets fermiers rendent beaucoup moins d'eau , il sera donc conseillé d'arroser le poulet de temps en temps d'une petite louche d'eau.

- Pour le temps de cuisson, compter 1 heure environ par kilo de poulet, dans un four préchauffé à 210°




- à mi cuisson, continuer à arroser le poulet mais cette fois ci avec le jus rendu


- à la fin de la cuisson, sortir le poulet et procéder à la découpe,


- Je ne suis pas spécialiste en la matière, c'est un peu "on fait ce qu'on peut", par contre tout ce que je peux dire c'est que mieux la découpe se fera, meilleure la cuisson sera,


- et puis pour les gourmands, n'oubliez surtout pas les morceaux de la cuisinière, à savoir "les sots- l'y-laisse", qui sont les 2 petites morceaux juste derrière de chaque côté du dos, à retirer en priorité et à donner... soit aux plus gourmands soit aux plus gentils...car quel délice, seuls "les sots les laissent"


- En conclusion, un poulet rôti maison c'est bon, mais un peu long, alors en été même si ce n'est pas très léger, un poulet rôti prêt à manger permet à tous de se restaurer en profitant de sa journée

Aucun commentaire: